Soutenance de thèse : "Lutte contre les mouches tsé-tsé en Afrique de l’Ouest : optimisation de l’utilisation de la technique de l’insecte stérile"

Le vendredi 15 décembre 2015, Soumaïla Pagabeleguem présentera ses travaux, au Cirad de Montpellier, lors de la soutenance de sa thèse "Lutte contre les mouches tsé-tsé en Afrique de l’Ouest : optimisation de l’utilisation de la technique de l’insecte stérile".

Mardi 15 décembre 2015 - 14 h
 Cirad Baillarguet, Montferrier Le lez, France
Bât. K, salle 105

En Afrique sub-saharienne, près de 10 millions de km2 de terres, les plus fertiles en productions fourragères et agricoles, sont infestées par les mouches tsé-tsé et limitent alors les initiatives de développement d’une agriculture durable. Les tsé-tsé transmettent des trypanosomes qui sont responsables des trypanosomoses animales et humaines africaines.
Dans le cadre de la Pan African Tsetse and Trypanosomosis Eradication Campaign (PATTEC), le gouvernement sénégalais a initié un programme d’éradication des glossines dans la zone des Niayes en utilisant une souche de Glossina palpalis gambiensis originaire du Burkina Faso. La thèse visait à optimiser l’utilisation de la technique de l’insecte stérile en Afrique de l’Ouest pour lutter contre les glossines.

Perspectives

  • Articles en cours de rédaction :

- Molecular tool to discriminate between sterile and wild tsetse flies during eradication programmes" (PLOS One)

- The influence of temperature and relative humidity on survival and fecundity of three Glossina palpalis gambiensis strains (Behavioral Ecology).

  • Recherche des causes responsables de la faible qualité des mâles stériles dans le cadre des programmes de lutte contre les mouches tsé-tsé avec une composante technique de l’insecte stérile;
  • Aide à la planification et au suivi technique de la colonisation et l’élevage en masse des trois souches de glossines (Glossina palpalis gambiensis, G. tachinoides et G. morsitans submorsitans) dans le nouvel insectarium du PATTEC au Burkina Faso;
  • Étude de la survie, de la dispersion et de la compétitivité des trois souches de G. p. gambiensis en milieu réel et dans différentes conditions environnementales afin d’affiner le choix de la ou des souches les plus adaptées pour telle ou telle zone cible d’éradication;
  • Détermination de l’effet de la température sur la fécondité des trois souches de G. p. gambiensis (dont cette thèse n’a pas pu révéler) sur l’intervalle 23-28°C (75% d'humidité relative) avec un incrément plus petit (1°C);
  • Investigation sur la compétence vectorielle des glossines vis-à-vis de différentes espèces de trypanosomes et dans différentes conditions de température pour développer des modèles spatio-temporels de risque trypanosomien en fonction des conditions environnementales et des paramètres entomologiques.

Publiée : 01/12/2015

Cookies de suivi acceptés