Un centre performant dans la Caraïbe pour les maladies infectieuses animales

Après 3 ans du projet européen Epigenesis, de nouvelles compétences et de nouveaux équipements ont permis de favoriser l’émergence du centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques en Guadeloupe.

La Caraïbe est une zone propice à l’émergence de maladies infectieuses animales et zoonotiques. Le site de l'unité basé en Guadeloupe travaille sur cette thématique depuis plus de 10 ans, en lien étroit avec le réseau caribéen de santé animale CaribVET qu’il coordonne. L'obtention du projet européen Epigenesis en 2013 et le renforcement des activités de recherche de l’unité ont mené à la création du Centre de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques.

Epigenesis, le développement des capacités de recherche

Le projet Epigenesis a permis le développement des capacités de recherche en santé animale par l’acquisition de nouvelles compétences et d’équipements de pointe et par des échanges et des formations entre spécialistes européens et caribéens.

Des avancées scientifiques majeures sur :

  • la bactérie responsable de la cowdriose,
  • les espèces de moustiques vectrices du virus West Nile

Le développement d’outils pour :

  • évaluer le coût des campagnes de vaccination
  • surveiller les maladies sur le territoire
  • mesurer le risque d’introduction des maladies porcines
  • anticiper les risques d’émergences des maladies dans la Caraïbe
  • identifier les différentes espèces de moustiques vecteurs de maladies en Guadeloupe

Les résultats scientifiques sont publiés ou en cours de publication dans des revues internationales. Ils ont également été présentés fin juin 2016 lors d'une conférence de clôture du projet qui s’est déroulée à Montpellier.

Le centre caribéen, un laboratoire de haut niveau

Le centre est le laboratoire de référence OIE pour la cowdriose, et laboratoire de diagnostic pour la Caraïbe pour l’Influenza aviaire et le virus de la fièvre du Nil Occidental. 

Publiée : 10/10/2016

Cookies de suivi acceptés