Soutenance de thèse : Méthode semi-automatique pour la veille internationale sur les maladies animales infectieuses

Le mardi 31 janvier 2017 à 15h, Elena Arsevska présentera ses travaux, à l’École Vétérinaire d'Alfort, lors de la soutenance de sa thèse "Élaboration d'une méthode semi-automatique pour l'identification et le traitement des signaux d'émergence pour la veille internationale sur les maladies animales infectieuses".

Mardi  31 janvier 2017 - 15 h
École nationale Vétérinaire d'Alfort
 Salle Curie, ANSES
Maisons-Alfort, France

La veille en santé animale, un enjeu pour les autorités sanitaires

La veille en santé animale, notamment la détection précoce de l'émergence d'agents pathogènes exotiques et émergents à l'échelle mondiale, est l'un des moyens de lutte contre l'introduction de ces agents pathogènes en France. Récemment, les autorités sanitaires ont pris conscience de l'importance de l'information non-structurée publiée sur le web concernant les maladies infectieuses.

Une méthode de veille générique, efficace et réactive pour la détection des émergences

C'est dans ce contexte que nous proposons une approche de veille semi-automatisée basée sur une méthode de fouille de textes et la connaissance d’experts pour la détection, la collecte, la catégorisation et l'extraction de l'information sanitaire à partir des données textuelles publiées sur le web. Nous avons appliqué cette méthode générique cinq maladies animales infectieuses exotiques d’intérêt.  

Ainsi, nous démontrons que des techniques de fouille de textes, complétées par les connaissances d'experts du domaine, sont la fondation d'une veille sanitaire du web à la fois efficace et réactive pour détecter des émergences de maladies exotiques au niveau international.

PADI-WEB, un outil pour faciliter la veille sanitaire internationale en France

L'outil que nous avons développé (PADI-web) servira le dispositif de veille sanitaire internationale en France. Il facilitera la détection précoce de signaux de dangers sanitaires émergents dans l'information publiée sur le web.

Publiée : 24/01/2017

Cookies de suivi acceptés