Centre de recherche et de veille - Caraïbes

Date de mise à jour : 10 octobre 2016

Laboratoire mondial de référence pour la cowdriose, le site de l'unité en Guadeloupe constitue un centre de diagnostic, de recherche et d’expertise régional sur les maladies animales vectorielles et émergentes dans la Caraïbe. Il est le siège du Réseau Caribéen de Santé Animale, CaribVET.

Infrastructures

Hébergées par le Centre INRA Antilles Guyane qui se composent de :

  • 200 m² de laboratoires se divisant en un laboratoire de culture cellulaire, une plateforme de biologie moléculaire, de sérologie, d’immunologie, de protéomique et d’imagerie in vivo.
  • Animalerie pour caprins et insectarium tiques
  • Laboratoire, animalerie pour petits animaux et insectarium confinés (P3) en cours d'installation : pour les recherches sur les pathogènes de quarantaine et le renforcement de la sécurité du diagnostic Caraïbes

Dispositifs scientifiques

Dispositifs prochainement opérationnels

  • Plateau de protéomique (DIGE scanner) opérationnel depuis 2014
  • Plateau d’imagerie (bioimageur) opérationnel depuis 2015

Ressources humaines

  • 6 chercheurs dont une animatrice de réseau : virologiste, modélisateur, épidémiologiste, trois microbiologistes dont une spécialisée en protéomique
  • 2 étudiantes en thèse en microbiologie et en entomologie et épidémiologie
  • 2 Volontaires au Service Civique, épidémiologistes et animateur de réseau
  • 3 techniciennes de laboratoire en sérologie, biologie moléculaire, un technicien animalier
  • Personnels d'appui : responsable qualité, responsable d’animalerie

Principales activités

Laboratoire régional de diagnostic des maladies animales

  • Laboratoire mondial de référence auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) pour la cowdriose et centre collaborateur pour le diagnostic, l’épidémiologie et le contrôle des maladies animales en régions tropicales, il fournit une expertise ainsi qu’un appui technique pour la formation de techniciens et chercheurs extérieurs et la mise en place de diagnostics sérologique et moléculaire dans les pays partenaires.
  • Réalisation du diagnostic pour la détection de certaines maladies animales vectorielles ou emergentes: cowdriose, Influenza aviaire, West Nile, Anaplasmose, Babesiose, Ehrlichioses et maladies de Newcastle pour les partenaires régionaux et internationaux. Le laboratoire est accrédité COFRAC ISO 17025 pour 5 essais sérologiques et moléculaires (lien vers la page liste des activités accréditées).

Activités de recherche

La cowdriose est une maladie bactérienne transmise par les tiques aux ruminants dans les zones tropicales dont la Caraïbe.
Notre implantation dans cette région, où cette maladie est endémique, nous permet d'être au cœur d'un réseau de recherche performant et d'aider à lutter plus efficacement contre cette maladie.

Également, nous conduisons des recherches en épidémiologie et en modélisation sur la cowdriose, le virus West Nile.

Le laboratoire participe activement aux recherches conduites dans la région avec les partenaires caribéens entre autres sur la maladie de Teschen, la salmonellose aviaire, l’Influenza porcin H1N1, les erlichioses bovines et canines, l’anaplasmose et la leptospirose.

Participation aux réseaux régionaux

Réseau Caribéen de Santé Animale, CaribVET

Le site de Duclos en Guadeloupe est le siège du Réseau Caribéen de Santé Animale, CaribVET. Son développement est basé sur les interactions entre la recherche et la surveillance et le renforcement des capacités de diagnostic et de surveillance dans la région.

Réseau d’épidémiosurveillance (cowdriose, West Nile) aux Antilles françaises

L'unité a mis en place, conjointement avec les services vétérinaires des Antilles françaises :

  • la surveillance du virus West Nile depuis 2002 en Guadeloupe, essentiellement sur les chevaux (surveillance passive et enquêtes sérologiques annuelles), mais aussi sur les volailles (enquêtes sérologiques ou suivi sentinelle). La surveillance est basée sur les facteurs associés aux risques identifiés en Guadeloupe ; elle a été étendue à la Martinique depuis 2009.
  • le Réseau d’Epidémiosurveillance des Pathologies Nerveuses des Ruminants de Guadeloupe (RESPANG) depuis mi-2010, pour mieux évaluer l’impact de la cowdriose et des autres maladies transmises par les tiques en Guadeloupe, et mettre en place des campagnes de communication ciblées dans les secteurs les plus affectés par la cowdriose, avec le Groupement de Défense Sanitaire de Guadeloupe.

Date de mise à jour : 10 octobre 2016

Cookies de suivi acceptés