Centre de recherche et de veille - Océan Indien

Date de mise à jour : 8 avril 2015

Infrastructures & dispositifs scientifiques

Hébergé au Cyclotron Réunion - Océan Indien (CYROI) qui comprend 3000 m2 de locaux aménagés et équipés pour la recherche biologique :

  • Culture cellulaire
  • Biologie Moléculaire
  • Laboratoire de microbiologie de haute sécurité (niveau P3)
  • Biochimie analytique
  • Animalerie EOPS de niveau 2
  • Insectarium

Ressources humaines

  • 2 chercheurs permanents dont un vétérinaire épidémiologiste en santé publique, un vétérinaire acarologue et une virologiste
  • 3 chercheurs non permanents dont un vétérinaire épidémiologiste, une virologiste, une entomologiste
  • 5 doctorants dont 2 en zoonoses alimentaires (Salmonella, Campylobacter), 3 en épidémiologie (épidémiologie de la leptospirose, modèle de persistance de la FVR, modèle de transmission de la maladie de Newcastle)
  • 4 Volontaires du Service Civil (VSC) dont 3 basés à La Réunion et un basé à Mayotte
  • 1 technicien de laboratoire
  • 2/3 étudiants en masters / an

Activités de recherche

La surveillance et la lutte contre les maladies animales infectieuses que sont la West-Nile, l’Influenza aviaire, la fièvre de la vallée du Rift (FVR), la leptospirose constituent le centre des activités de recherche dans la zone Océan Indien :

  • Dans l’infection par le virus West Nile à Madagascar, il s’agit entre autres de définir et comprendre la part de la transmission du virus par voie vectorielle et celle par les oiseaux sauvages ; d’identifier les périodes et les zones à risque d’infection.
  • Évaluer le niveau d’infection du virus H1N1 pandémique et ses possibilités de passage et d’installation dans la filière porcine
  • Comprendre l’épidémiologie de la FVR, une des zoonoses majeures dans la zone dans un contexte inter-épizootique en milieu tropical insulaire (archipel des Comores et Madagascar)
  • Connaître les réservoirs sauvages et domestiques de la leptospirose à La Réunion et à Mayotte

Par ailleurs, l’évaluation des risques d’infection des animaux et des produits des filières avicoles et porcines par Salmonella spp. et Campylobacter spp. à la Réunion est également un axe d’intérêt.  

Participation aux réseaux régionaux

Réseau SESAM : Système d’Epidémio-Surveillance Animale à Mayotte

Ce réseau est axé sur la FVR et les maladies transmises par les tiques. L’objet principal de ce réseau impliquant les acteurs locaux est d’évaluer la situation sanitaire du cheptel ruminant mahorais en temps réel avec l’identification des principales pathologies du bétail et leur hiérarchisation en fonction de leur importance sanitaire et économique.

Réseau AnimalRisk - Océan Indien

Ce réseau vise à maîtriser les risques zoo-sanitaires dans l’Océan Indien à la fois pour préserver la santé des populations exposées aux zoonoses et préserver l’élevage des animaux de rente, des maladies enzootiques et épizootiques. Il s'attache à atténuer l’impact économique négatif de celles-ci en lien avec les ministères des pays concernés (Union des Comores, Maurice, Seychelles, Madagascar).

Ses objectifs :

  • Identifier  les dominantes pathologiques ayant un impact zoonotique et/ou économique dans la zone Océan indien
  • Comprendre le potentiel de diffusion spatio-temporelle de ces maladies
  • Développer des outils de diagnostic biologiques, adaptées aux conditions de terrain afin de soutenir les efforts de veille épidémiologique dans la région Océan Indien
  • Proposer des mesures de lutte adaptées et économiquement viables aux pays de la zone

Le réseau Animal Risk OI est désormais intégré au réseau SEGA humain (Réseau de Surveillance des Épidémies et Gestion des Alertes).

Date de mise à jour : 8 avril 2015

Cookies de suivi acceptés