Animal Risk-OI : Surveillance et Lutte contre les Maladies animales infectieuses dans l’Océan Indien

Le projet Animal Risk-OI vise à maîtriser les risques zoo-sanitaires dans l’Océan Indien à la fois pour préserver la santé des populations exposées aux zoonoses et pour préserver l’élevage des animaux de rente, des maladies enzootiques et épizootiques et atténuer l’impact économique négatif de celles-ci.

Date de début de projet

01/01/2009

Date de fin du projet

30/06/2015

Objectifs

Le projet Animal-risk OI vise à maîtriser les risques zoo-sanitaires dans l’Océan Indien. Quatre objectifs spécifiques ont été définis : 

  • Identifier  les dominantes pathologiques ayant un impact zoonotique et/ou économique dans la zone Océan indien
  • Comprendre le potentiel de diffusion spatio-temporelle de ces maladies
  • Développer des outils de diagnostic biologiques, adaptées aux conditions de terrain afin de soutenir les efforts de veille épidémiologique dans la région Océan Indien
  • Proposer des mesures de luttes adaptées et économiquement viables aux pays de la zone

Localisation

Océan Indien (Madagascar, Mayotte, Comores, Maurice, Seychelles, La Réunion)

Description

Le projet Animal Risk-OI est un projet de recherche financé par la Région Réunion, l’Etat et l’Europe, rassemblant 13 partenaires présents dans la zone Océan Indien. Il est financé de 2009 à 2015, à hauteur de 2.2 millions d’euros par la Commission Européenne. 

Il est fondé sur un réseau d'institutions et de personnes qui permettent d'assurer à la fois la surveillance des maladies présentes et la vigilance de toute nouvelle entité pathologique.

Le Cirad, coordonnateur de ce projet (équipes d’épidémiologie et de virologie de l’unité, basées à La Réunion) en lien avec le Centre de recherche et de Veille sur les maladies émergentes dans l’Océan Indien (CRVOI) a pu rassembler les principaux acteurs de la santé animale de la zone autour de l’épidémiologie des maladies à déclaration obligatoire, considérées comme majeures soit parce qu’elles ont déjà été déclarées dans la zone soit parce que le risque d’introduction est considéré comme important.

Partenaires

13 partenaires dans la région Océan Indien (3 partenaires à Madagascar, 1 à Mayotte, 2 aux Comores, 1 à Maurice, 1 aux Seychelles et 5 à La Réunion)

Equipe

Coordination : Équipe "épidémiologie" de l’unité, basée à La Réunion

Activités de recherche : équipes "épidémiologie" et "virologie" de l’unité

Financement

Feder POCT : 2.2 millions d’euros de 2009 à 2015

Cookies de suivi acceptés