Veille internationale sur les maladies animales émergentes

Date de mise à jour : 8 avril 2015

Depuis novembre 2013, l’unité a rejoint la Plateforme française de surveillance épidémiologique en santé animale (Plateforme ESA) et anime le nouveau groupe de travail "Veille internationale".

La plateforme multi-institutionnelle ESA  a été créée fin 2011 et est pilotée par la Direction générale de l’alimentation (DGAl). Elle assure la coordination et le bon fonctionnement des dispositifs de surveillance épidémiologique en santé animale sur le plan national. Depuis 2013, la plateforme a fait de la veille épidémiologique internationale et de la détection précoce d'introduction des maladies exotiques et nouvelles une de ses priorités.
C'est dans ce but qu'un travail a été initié pour :

  • intégrer les connaissances et les expertises épidémiologiques et bio-informatiques,
  • valoriser nos partenariats avec les réseaux régionaux de santé animale et
  • en particulier proposer des méthodes innovantes de veille sanitaire.

L’objectif est de concevoir, mettre en place et animer un dispositif de veille constitué à partir de sources documentaires existantes. Cet outil permettra d'identifier des signaux relatifs aux facteurs de risque d'introduction ou d'émergence de dangers sanitaires connus ou inconnus. Il s’agira ensuite de filtrer des signaux signifiants, de les valider, de les analyser et de fournir in fine une information éclairée à la Plateforme ESA.

D’autre part, en collaboration avec les membres du Groupe de Veille Internationale* et l'appui des experts nationaux, l'unité participe à la rédaction d’actualités et de brèves publiées sur le site web de la plateforme.
Elle participe également au Bulletin Épidémiologique de l’ANSES et de la DGAl .

Thèse en cours

2013 - 2016 : « Identification et traitement des signaux d’émergence pour la veille internationale sur les maladies animales émergentes » (Elena Arsevska)

* Le Groupe de Veille Internationale est constitué de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail  - ANSES; le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement  - CIRAD, la DGAl et la Fédération nationale des groupements de défense sanitaire  - GDS France.

Date de mise à jour : 8 avril 2015

Cookies de suivi acceptés